Lionel Maye - Grand Frisson

corner left-topcorner right-top
Grand Frisson
Séjours ours bruns
corner left-bottomcorner right-bottom
  • Accueil
  • Séjours en Alaska
  • Ours bruns

Les Ours géants de Katmai

Ce séjour est spécifiquement axé sur les Ours Grizzly du parc National de Katmai, qui sont avec leurs cousins de Kodiak, les plus grands mammifères carnassiers terrestres du monde.
Le Parc de Katmai, un endroit complètement isolé où la Nature est identique à ce qu’elle était il y a 50.000 ans, est unique au monde. C’est un endroit que peu de personnes peuvent se vanter d’avoir visité. Ceux qui le font se retrouveront en symbiose parfaite avec les ours, qui appartiennent au paysage, sans que personne ne les importune. Ici, les soucis de la vie moderne n’ont pas de raison d’être...
De fin juillet à début septembre, plusieurs espèces de saumons se donnent rendez-vous pour frayer dans les rivières où ils sont nés. Ils y sont attendus par l’un des plus grands prédateurs de la Terre, l’ours brun, pour qui ces saumons représentent l’apport de protéines indispensable à leur survie pendant les longs mois d’hibernation.
Les ours viennent de très loin pour pêcher dans cet endroit magique, et pendant cette courte période, ils oublient un peu leur notion de territoire et partagent avec leur congénères cette terre d’abondance, dans l’intérêt de tous. Pour notre plus grand bonheur, cette tolérance passagère s’étend aussi aux humains.

Vous pouvez, avec Grand Frisson, vivre cette aventure unique de photographier les ours de Katmai. Vous verrez les grands mâles dominants monopoliser les meilleurs coins, vous observerez les femelles apprendre à leurs petits comment pêcher et vous aurez l’occasion d’observer plusieurs autres espèces, en particulier de nombreux oiseaux...

Le jour de votre arrivée, nous vous accueillerons à l’aéroport pour vous emmener dans notre maison sur la colline, où vous digérerez tranquillement le décalage horaire...

Le lendemain, nous effectuerons les derniers achats, et nous vous ferons visiter les environs d'Anchorage. Vous vous rendrez à la réserve de Potter Marsh (zone humide). Observations éventuelles d'élans, pygargues à tête blanche, nombreux limicoles et oiseaux divers...

Le jour suivant, nous nous rendrons à King Salmon par ligne aérienne régulière, d'où les hydravions nous emmèneront avec tout le matériel sur notre camp au bord d’un petit lac.

Nous resterons 8 jours sur ce camp, avec une randonnée journalière vers les concentrations d’ours bruns proches, et l'exploration des deux rivières du site. Observations, photographie et vidéo règneront en maîtres.
Comme nous resterons sur place, nous pourrons profiter à loisir des lumières du soir et du matin, les plus propices pour réaliser de beaux clichés.
Note: Le programme ci-dessus pourra être modifié en fonction de la météo ou du déplacement des animaux. Dans l’intérêt des observations, une destination pourra être substituée à une autre.

Le huitième jour, l’hydravion nous emportera à nouveau vers King Salmon où un avion de ligne nous fera rejoindre Anchorage.
Le lendemain, achats des souvenirs à Anchorage. Le soir, dîner d'au revoir chez nous...
Le dernier jour, matinée relax. Départ pour l’Europe dans l’après-midi.

Voici un texte de référence sur l'ours brun, tiré de diverses revues spécialisées et traduit par Lionel

Territoire

Territoire Ours Bruns

Le territoire de l'ours brun

Le territoire de l'ours brun (Ursus arctos) s'étend sur pratiquement tout l'Alaska, à l'exception de quelques îles du sud-est et des Aléoutiennes. L'ours brun fait partie du paysage traditionnel de l'Alaska et reste un sujet de conversation inépuisable chez les chasseurs, les pêcheurs, les randonneurs et les photographes. On le trouve aussi au Canada, en Asie, en Europe et en très petit nombre dans quelques états américains, principalement dans les parcs nationaux, car il a été pratiquement exterminé ailleurs. En Californie, par exemple, le dernier grizzly fut tué en 1922.

Description

Ours bruns Alaska - photo : Lionel Maye

Description

Auparavant, les taxonomistes classifiaient les ours bruns et les grizzlies comme deux espèces séparées. Ils sont aujourd'hui reconnus par tous les biologistes sérieux comme étant de la même espèce, Ursus arctos. Deux sous-espèces sont néanmoins répertoriées. La première, Ursus arctos middendorfi se trouve sur les îles de Kodiak et d'Afognak.
En effet, les ours de ces deux îles ont été isolés depuis tellement longtemps des ours du continent qu'ils ont subi au fil des générations une mutation de gènes suffisante pour les classifier à part.
La deuxième sous-espèce, Ursus arctos horribilis, se trouve dans le reste de l'Alaska et du continent nord-américain. A noter que les ours de l'intérieur, communément appelés du terme générique "grizzly", beaucoup plus petits que les ours géants de Katmai et de la péninsule d'Alaska, qu'on appelle "ours bruns", sont classés dans cette même sous-espèce horribilis. Ces ours bruns sont ceux vivant principalement près des côtes où le saumon est la source principale de nourriture.
L'Ours brun ressemble à son cousin l'ours noir (Ursus americanus). Cependant, l'ours brun est beaucoup plus gros, possède une bosse proéminente au niveau des épaules, de plus petites oreilles et des griffes beaucoup plus longues et moins recourbées. La bosse et les longues griffes sont deux adaptations liées au comportement de nourrissage. Les griffes sont utiles pour creuser, soit pour chercher des racines ou pour atteindre les petits mammifères dans leur terrier. La musculature et la structure osseuse qui créent la bosse du cou sont également nécessaires pour creuser mais aussi pour permettre les accélérations foudroyantes indispensables pour capturer un élan ou un caribou. Un ours brun en pleine charge peut atteindre une vitesse de 50 kilomètres/heure.
Le poids des ours varie selon la période de l'année. Bien entendu, ils sont au plus léger lorsqu'ils sortent de leur tanière, au printemps. Ils prennent rapidement du poids pendant l'été et en automne, ils sont dodus à souhait et prêts à hiberner de nouveau. A cette époque, la plupart des mâles adultes pèsent entre 200 et 400 kilos, les très gros pouvant atteindre 700 kilos et plus. Les femelles pèsent environ les 3/4 du mâle. Dressés sur leurs pattes arrières, les plus gros ours bruns peuvent atteindre 3 mètres. On a recensé des ours bruns ayant vécu jusqu'à 34 ans, mais ceci est extrêmement rare. La plupart des vieux mâles atteignent 22 ans. Les femelles peuvent vivre jusqu'à 26 ans.
Les ours bruns ont un excellent odorat et dans de bonnes conditions peuvent déceler des odeurs à près de 2 kilomètres. Leur ouïe et leur vue sont probablement équivalentes à celles des humains. Lorsque les ours se dressent, cela ne signifie nullement qu'ils sont prêt à charger, mais qu'ils prennent le vent pour identifier ce qu'ils sentent.
L'accouplement a lieu de mai à juillet, avec l'activité la plus forte en juin. Les ours bruns ne possèdent pas un attachement très fort pour leur compagnon, et on les voit rarement ensemble plus d'une semaine. Pendant la saison des amours, les mâles s'accouplent parfois avec plusieurs femelles différentes. L'ourson, dépourvu de poils et pesant moins de 500 grammes, naît dans la tanière en janvier ou février. La portée se compose de un à quatre oursons, mais 2 et 3 sont le plus courant. En règle générale, les jeunes se séparent de leur mère à l'âge de deux ans, en mai ou en juin. Néanmoins, dans certaines régions de l'Alaska où la nourriture est peu abondante, les jeunes restent avec leur mère jusqu'à l'âge de trois ans, voire même cinq ans. Dans ce cas, il arrive que les femelles ne mettent bas que tous les deux ou trois ans. Les populations ursines varient donc en fonction de l'habitat. Dans les régions "pauvres", les densités d'ours peuvent être très basses, jusqu'à un ours pour 800 kilomètres carrés. Dans d'autres régions à saumons, comme le Parc de Katmai, l'île de l'Amirauté ou le bassin de la Karluk, où la nourriture est abondante, on observe des densités très élevées, de l'ordre d'un ours pour deux kilomètres carrés. Le territoire d'un ours brun peut néanmoins chevaucher celui d'un autre.

Nourriture

Ours bruns Alaska - photo : Lionel Maye

Nourriture

Les ours bruns, comme les humains, consomment une grande variété de nourritures. Du poisson, bien sûr, mais aussi des baies, des herbes et des racines, de petits mammifères, des carcasses trouvées par hasard et même des ordures ménagères. Ils peuvent aussi à l'occasion tuer un jeune caribou ou élan, et même dans certaines circonstances des adultes de ces deux espèces. Là où la nourriture abonde, comme certaines rivières à saumons, une trêve tacite s'instaure, et dans certaines régions de Katmai, par exemple, il est possible d'observer de grandes quantités d'ours ensemble.

Hibernation

Ours bruns Alaska - photo : Lionel Maye

Hibernation

L'hiver, la nourriture a disparu. Les ours d'Alaska entrent alors dans une tanière pour hiberner. La température de leur corps s'abaisse, leur rythme cardiaque diminue et leur métabolisme ralentit toute fonction. Dans les régions très froides du nord de l'Alaska, les ours peuvent passer jusqu'à 7 mois 1/2 dans la tanière. Dans les régions à l'hiver plus clément, comme l'île de Kodiak, certains ours peuvent rester actifs tout l'hiver. Les femelles attendant des petits ainsi que celles qui en ont déjà sont les premières à hiberner et les dernières à émerger au printemps. Les mâles adultes, au contraire, entrent à la tanière les derniers et en ressortent les premiers.

Préservation

Ours bruns Alaska - photo : Lionel Maye

Préservation

L'Alaska abrite plus de 70% des ours bruns d'Amérique du Nord. Cet état a donc une responsabilité particulière pour protéger ce grand carnivore, devenu rare dans tout le reste du monde. Le département des "Fish and Game", l'autorité officielle en la matière, est très actif dans la protection et les recherches scientifiques et biologiques des populations d'ours bruns. La majorité des habitants est d'accord pour accepter un ralentissement des développements économiques afin d'assurer la conservation de ce magnifique animal.

 
  • Grand Frisson
  •     11845 Circle Drive
  •        Anchorage - Alaska
  •        99507 - USA
  •     +1 907 345 9412
  •     lionel@grandfrisson.com
  •  
  • Suivez-nous
  •     facebook