Lionel Maye - Grand Frisson

corner left-topcorner right-top
Lionel Maye
Grand Frisson
corner left-bottomcorner right-bottom
  • Accueil
  • Photographie
  • Une Photo, une Histoire...

Une Photo, une Histoire...

Pour qu'une photo ou une vidéo soit présentée ici, il faut qu'elle soit spéciale, en ce sens que l'atmosphère du moment, les conditions de prise de vue, ou ce qui a précédé ou suivi le déclenchement nécessite une explication.
Je sais qu'une image vaut 100.000 mots, mais parfois, quelques mots peuvent aider à comprendre une image, ou à faire ressentir une émotion.
S'il en était autrement, à quoi serviraient les légendes ?

08avril

Hier et aujourd’hui…

Souvenirs… Ici avec mon premier appareil photo, offert par mon père pour me récompenser de mes résultats scolaires à l’âge de neuf ans, le seul que j’aie conservé toute ma vie, ainsi que mon dernier, une merveille de la technologie moderne… Et malgré tout, après toutes ces années, c’est toujours un obturateur qui s’ouvre brièvement pour impressionner une surface sensible !
Remembrance… Here with my very first camera, a gift from my father when I was nine year old to reward my good grades, the only camera which I kept for my whole life, and my last one, a wonder of modern technology… Nevertheless, after all those years, it is still a shutter briefly opening to expose a light sensitive area !

Hier et aujourd’hui…

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

22octobre

Magnifique lumière ce soir sur Anchorage

Magnifique lumière ce soir sur Anchorage, rarement vu la chaîne d’Alaska de cette façon… De gauche à droite, le Mont Foraker, à 5.304 mètres le 6ème plus haut sommet d’Amérique du Nord, le Mont Hunter, 4,442 mètres, 22ème, et enfin Denali (anciennement Mont McKinley), le plus haut sommet d’Amérique du Nord avec 6.190 mètres.
Denali est à 215 kilomètres d’Anchorage à vol d’oiseau… C’est beau, l’air pur !
Au premier plan, la ville d’Anchorage, et derrière, le Fjord de Cook.
---
Magnificent light this evening on Anchorage, I seldom saw the Alaska Range this way… From left to right, Mount Foraker, at 17,400’ the 6th highest summit of North America, Mount Hunter, 14,573’, the 22nd, and finally Mount Denali (formerly known as Mount McKinley), the highest peak in North America with 20,310’.
Denali is 133 miles from Anchorage as the bird fly… Clean air is wonderful !
In the foreground, the city of Anchorage, with Cook Inlet behind it.

Magnifique lumière ce soir sur Anchorage

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

25août

Spermophile d'Alaska

A Katmai, ce spermophile était particulièrement intelligent cette année…
Il faut dire que Christiane est vraiment une championne du Rubik’s Cube, et une très bonne pédagogue.
Première photo prise à 15h00, avant qu’elle lui fasse un cours.
Deuxième photo, prise à 16h30, il a tout compris !

Spermophile - photo : Lionel MayeSpermophile - photo : Lionel Maye

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

19juillet

C’est un vrai zoo ce jardin…

Ce soir, encore un visiteur sympa dans notre jardin de la colline… J’entends déjà vos commentaires, comme quoi cette photo n’a rien d’extraordinaire. Eh bien si !  :-)  C’est le premier cliché effectué avec le nouveau 500 mm Nikon que j'ai reçu aujourd’hui: 3.090 grammes de légèreté et de précision. Une vraie différence avec le modèle précédent.
Je vous promets que la prochaine fois que je posterai dans cette rubrique, j'essaierai de faire mieux qu’un lièvre dans l’herbe…
Malgré tout, j’aime bien…

Le lièvre - photo : Lionel Maye

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

24juin

Des ours et des élans dans le jardin

Aujourd'hui, ce sont 5 photos qui racontent une histoire

Nous vivons sur la colline qui surplombe Anchorage, et qui jouxte Chugach State Park, une immense zone sauvage de 2.000 km2. Nous avons donc souvent la visite d'élans, (voir ci-dessous), mais aussi, un peu plus rarement, d'ours noirs et de grizzlies.

Aujourd'hui, en rentrant d'une balade avec les petits-enfants d'Hawaii, que nous avons pour deux semaines, une surprise nous attendait dans le jardin. Une maman ourse avec ses trois petits de l'année ! Ils naissent dans la tanière en février, ils ont donc 4 mois. Dès que la mère ourse nous a repérés, elle a envoyé ses petits à l'abri, avec un "woooof" très particulier. Ceux-ci, grâce aux griffes acérées qu'ils possèdent lorsqu'ils sont très jeunes, n'ont eu aucune difficulté à monter à une dizaine de mètres de hauteur dans un de nos sapins.
Nous avons donc pu les photographier à loisir depuis la terrasse, et quelques minutes plus tard, tout "danger" étant écarté, ils sont redescendus rejoindre maman.
Une belle émotion et une belle chance pour les deux petits Hawaiiens !

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

17juin

Un ourson déluré...

Nous avions passé presque toute la matinée à observer une maman ourse avec deux oursons de l'année, et il était évident que l'un des deux était beaucoup plus déluré que l'autre, ce qui arrive très souvent dans les fratries, qu'elles soient d'oursons bruns, d'oursons polaires, de lionceaux ou de bébés guépards…
La mère ne semblait pas gênée le moins du monde par notre présence, et déambulait souvent à 30/50 mètres du bateau, en abandonnant momentanément ses deux petits près de la berge.
C'est au cours de l'une de ces escapades que les oursons s'approchèrent du bateau. Le plus timoré ne s'aventura pas à moins de 5 mètres, mais le petit déluré ne s'en laissa pas conter et, profitant de l'absence de maman, s'en vint si près du bateau que nous aurions pu le caresser. En fait, il semble que c'est ce que l'ourson voulait, car il s'approchait si près qu'il touchait la coque de son museau et nous avons dû, plusieurs fois, mettre le moteur en route pour reculer de quelques mètres.
Après une bonne dizaine de minutes de ce jeu de chat et de souris, la maman revint près du bateau pour rechercher sa progéniture, mais à notre grand étonnement, elle resta avec le petit craintif sans s'occuper de son rejeton aventureux, qui continuait sans vergogne à nous narguer et à vouloir monter sur le bateau. Elle se coucha tranquillement à une douzaine de mètres de nous, et un petit quart d'heure plus tard, elle partit avec son ourson en laissant le deuxième avec nous.
Evidemment, quand celui-ci s'aperçut que sa maman s'en allait, il nous quitta précipitamment pour la rejoindre…
Ce fut pour nous un sentiment très intense que de réaliser que cette maman ourse, à une dizaine de mètres de nous, nous faisait confiance pour le bien-être de son petit…
Only in Alaska !

Un ourson déluré - photo : Lionel Maye

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

12mars

Trois générations

Eléphants dans le couchant

Un soir où un vent de sable tenace nous avait gâché le coucher de soleil, nous étions en route vers le camp, prêts à ranger le matériel. Au détour d’un bosquet d’acacias, nous sommes tombés sur ces trois générations d'éléphants, la matriarche en tête comme à l’accoutumée, qui marchaient d'un bon pas vers… nul ne le sait. Nous avons rapidement fait quelques images, dont celle-ci, qui traduit bien l'atmosphère lourde du moment… Merci à ces magnifiques créatures de nous avoir sauvé la soirée !

Les trois éléphants - photo : Lionel Maye

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

11mars

Conflit entre les prédateurs

Les hyènes et les lionnes

Une vidéo, une histoire, cette fois-ci...
Trois hyènes dominantes venaient de tuer un gnou adulte. Une bonne vingtaine d’autres hyènes, semblant arriver de nulle part, se préparaient à participer au festin. C’était sans compter sur deux lionnes de bonne taille, qui sans vergogne, vinrent “voler” leur repas, (il n’a y pas que les ours qui sont voleurs), sans se soucier le moins du monde des hyènes, des chacals et des vautours présents sur le site.
Pour la petite histoire, les hyènes s’enhardirent de plus en plus, et faisant masse autour des deux lionnes dans un vacarme assourdissant, finirent par récupérer leur bien, les lionnes refusant le conflit en cédant la place devant le nombre des assaillants.
Une leçon de Nature, qui nous fait comprendre à quel point la vie des animaux sauvages peut être cruelle. Nous sommes bien loin du monde de Walt Disney...

| Lire la suite

Écrit par Lionel Maye, dans la catégorie Une Photo, une Histoire...

[12  >>  
 
  • Grand Frisson
  •     11845 Circle Drive
  •        Anchorage - Alaska
  •        99507 - USA
  •     +1 907 345 9412
  •     lionel@grandfrisson.com
  •  
  • Suivez-nous
  •     facebook